dimanche 20 juillet 2014

La maison Saint-Gabriel


Arrière de la maison Saint-Gabriel à Pointe Saint-Charles, un endroit à découvrir si vous le l’avez pas encore fait. Il s’agit d’une belle demeure, toute en moellon et qui se trouve sur la Place Dublin. Elle est épaulée à l’est par le parc Le Ber et à l’ouest par le parc Marguerite-Bourgeoys. Ces toponymies ne sont pas étrangères à la maison; Le Ber fait honneur à la famille du même nom qui comptait Jacques, Jeanne la recluse ainsi que François qui a construit la maison en 1660. Marguerite Bourgeoys, a-t-on encore besoin de la présenter, est la fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame. Marguerite acheta la maison Saint-Gabriel de Le Ber en 1668 afin de pouvoir y loger et éduquer les Filles du Roy jusqu’à ce qu’elles soient mariées, à la demande de l’intendant Jean Talon. 

Contrairement à certaines rumeurs, les Filles du Roy n'étaient pas des prostituées mais plutôt , dans la grande majorité des cas, des orphelines. Elles venaient de villes côtières comme La Rochelle, Dieppe ou Honfleur et dont la dot, d’environ 50 livres, était payée par le roi, en l’occurrence ici, le Roi-Soleil lui-même, Louis XIV. La maison n’est pas tout à fait celle d’origine puisqu’un incendie l’a presque entièrement détruit en 1693. On a tout de même prit soin quelques années plus tard de la reconstruire en utilisant les mêmes fondations. On peut aujourd'hui y faire une visite des plus intéressantes. 



Dites-donc, ça vous tenterais-tu de nous faire une faveur pis pas confondre la maison St-Gabriel avec la maison de ferme St-Gabriel des Sulpiciens? Pas la même affaire pantoute. Si on a conservé la maison St-Gabriel c’est l’cas de la maison de ferme St-Gabriel des Sulpiciens dont il ne reste pas grand-chose, comme genre un p’tit muret de pierre sur la rue Condé pis c’est à peu près toutte. 





4 commentaires:

  1. >comme genre un p’tit muret de pierre sur la rue Condé pis c’est à peu près toutte
    J'ai même pas trouvé le petit mur en question ;-)
    P.S. bravo pour ton blogue ; j'en suis un fervent lecteur même si je ne commente pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton compliment, et tes visites!

      Pour ce qui est du muret il se trouve un peu au nord de St-Patrick. Il se trouve un élévateur à grains badigeonné de graffitis, suivi d'une clôture en démanche et le muret est tout juste après. Voici le lien Google Maps:

      https://www.google.ca/maps/@45.487176,-73.560855,3a,75y,234.37h,78.59t/data=!3m4!1e1!3m2!1sGHSpljeB9zvbnTo-5RNqwQ!2e0?hl=en

      Pluche

      Supprimer
  2. Merci pour le lien Google Maps, ça m'a véritablement servit ; je m'y suis rendu ce matin et Ô stupeur, le muret a disparu ! Il ne subsiste que deux ou trois pierres... J'ai quelques photos qu'il me fera de te faire parvenir, si tu souhaites compléter ton billet. Je compte aussi mettre une ou plusieurs photos chez Ipernity et/ou Flickr. De toute façon, je t'en «reparle» (façon de parler) demain...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le muret a donc disparu? Ça ne me surprend pas. J'attends donc la suite.

      Merci!

      Pluche

      Supprimer