jeudi 15 décembre 2011

Le gros bonhomme rouge



Tenez, me v'la en décembre 1967 au magasin Eaton du centre-ville à quelques semaines de Noël. Il s'agit ici de ma première rencontre avec cet étrange personnage qui supposément apporte des cadeaux à la maison durant la nuit de Noël. Comme on peut le voir je n'avais pas tellement peur du bonhomme.

Le magasin Eaton dans ce temps-là et durant cette période de l'année c'était quelque chose. Entrer dans le département des jouets c'était comme entrer dans un autre monde tellement il y avait des décorations partout. Ah, et puis y'avait aussi le fameux p'tit train; merveilleuse réplique d'une véritable locomotive à vapeur (mais qui ne fonctionnait pas à vapeur, soyez sérieux!).

Je ne me souviens pas très exactement ce que j'ai pu lui demander au Père Noël, ça fait un p'tit bout de ça quand même. Mais il n'a pas été chiche si je prends en considération ce qu'il m'a donné la veille de Noël. Et les Noëls suivants. Je vous montrerai ça bientôt, vous verrez.

Comme tous les gamins j'ai cru au Père Noël mais en ce qui me concerne ça n'a pas duré bien longtemps. Dès l'âge de cinq ou six ans j'avais parfaitement saisi le truc puisque j'avais cette habitude de fouiller partout. Le dessous du lit (pas le mien) n'était pas exactement une cachette à mon épreuve, loin de là. Imaginez ma surprise quand j'y ai découvert un jeu de hockey sur table. Ben didon, que je me suis dit, soit le Père Noël est trop occupé pour m'amener mes cadeaux la veille ou bedon on me racontait des bobards. La conclusion fut assez facile à tirer. J'ai tout de même continué à aller m'asseoir sur les genoux du bonhomme parce que bon, ce qu'on ferait pas pour un suçon gratis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire