samedi 3 mars 2012

A&W


 C'était au tout début des années 70. Il arrivait une fois de temps en temps qu'on parte comme ça pour se rendre sur la rue Sherbrooke dans l'est, en face du Village Olympique qui était loin d'exister à ce moment-là. C'était surtout les samedis matin et comme toujours le siège en arrière avait chauffé au soleil ce qui faisait que le p'tit proutte que j'étais dans ce temps-là, en culottes courtes évidemment, se brûlait le derrière de mes cuisses. Ca faisait chlac-chlac quand je bougeais. Comme dans ce temps-là les ceintures de sécurité était assez facultatives je pouvais donc changer de place facilement et m'installer sur les spots moins chauds.

Et qu'est-ce qu'il y avait sur Sherbrooke en face du Village Olympique qui n'existait pas? Le restaurant A&W. Ce qui était particulier de ce A&W c'est qu'il n'y avait pas de salle à manger. On bouffait où? Dans le char! Comme au ciné-parc.

 Un A&W typique des années 60.

On stationnait un peu à 45 degrés et on faisait notre choix sur le menu auquel il y avait un petit haut-parleur. A un certain moment donné la fille nous demandait, à travers le haut-parleur ce qu'on voulait manger. Une fois la commande plaçée il suffisait de quelques minutes pour qu'une fille approche de l'auto avec un gros cabaret ben plein. Sur le bord du cabaret il y avait des petits crochets en métal. C'est pour ça qu'il fallait laisser une vitre d'auto fermée un p'tit peu, pour que le cabaret puisse être accroché.  

Les hamburgers et les hot-dogs étaient tous dans des sacs d'aluminium aux couleurs de A&W. C'était pour les tenir au chaud pendant que la fille amenait tout ça. Assis en arrière avec mon hot-dog, ma frite et ma root-beer A&W la vie pouvait pas être plus douce, à quelques exceptions près. 

 Le menu avec le haut-parleur pour commander.


Le A&W où l'on allait tout le temps était situé au 5222 Sherbrooke, flanqué à sa droite par le restaurant le Réveillon (aujourd'hui disparu) et à gauche par Lepage Automobiles, qui est maintenant le restaurant Jardin Tiki (si jamais vous vous demandez pourquoi l'architecture étrange pour un resto, voilà pourquoi). J'ai encerclé de rouge l'espace autrefois occupé par l'ancien A&W. A titre de référence le Village Olympique se trouve juste en face.


Si les restaurants A&W ont pratiquement tous disparu quelque part durant les années 70 il semble que la franchise soit en train de refaire surface à plusieurs endroits à Montréal. A&W signifie tout simplement les initiales des deux fondateurs; Lloyd Allen et Frank Wright.

5 commentaires:

  1. En passant, aux dernières nouvelles, le A&W de NDG (rue St-Jacques, près du "fameux" Picasso et bar de strip-tease Les Amazones) vend toujours des bocks de A&W, parfait pour faire ses propres floats à la maison! Faudra que j'aille en chercher une couple un de ces quatre avant que l'été n'arrive... :P

    RépondreEffacer
  2. C'est une info très utile car beaucoup de gens semblent ignorer que l'on peut effectivement acheter des bocks.

    J'ai obtenu le mien au A&W sur Maisonneuve près de Guy et j'en ai aussi déniché un tout petit en parfait état au Village des Valeurs pour 50 sous.

    Pluche

    RépondreEffacer
  3. En parlant de ce A&W en face de l'ex-village olympique,vous me rappelez un souvenir impérissable:celui où nous étions 4 ados entre 15 et 17 ans,et mon cousin dans la vingtaine,qui nous avait emmenés dans sa Camaro 69 flambant neuve,"convertible",noire à l'intérieur et carosserie jaune citron - ils n'en feront jamais plus des comme ça - manger à ce A&W.Trois gars qui mangent des Teenburgers et des frites,tassés comme des sardines sur le siège arrière,ce fut plutôt salissant...

    Normand

    RépondreEffacer
  4. Lepage auto qui vendait des Renault .

    RépondreEffacer