samedi 28 janvier 2012

Stretch Armstrong

On n'arrêtait pas l'innovation dans la conception des jouets durant les années 70. L'un des exemples les plus probants est un personnage du nom de Stretch Armstrong, mis sur le marché par Kenner en 1976. Vous vous demandez probablement c'est quoi Stretch Armstrong est qu'est-ce qui le rendait si original?


 

Stretch, comme son nom l'indique, était un personnage qu'on pouvait étirer joyeusement dans toutes les directions. De sa taille initiale de 15 pouces il pouvait atteindre presque quatre à cinq pieds. Il suffisait de le relâcher pour qu'il reprenne rapidement sa forme initiale. Le secret de Stretch n'en était pas réellement un; il avait une peau en caoutchouc et l'intérieur n'était rien d'autre qu'un gel fabriqué avec du sirop de maïs.


En raison des matériaux utilisés Kenner recommandait que Stretch soit replaçé dans sa boîte lorsqu'il n'était pas utilisé. On évitait ainsi qu'il s'abîme inutilement ou accidentellement. Le bonhomme avait beau être extensible mais il n'était pas à l'épreuve des déchirures. Le livret d'instructions fournissait d'ailleurs des instructions précises pour réparer Stretch si jamais quelque chose du genre se produisait. Certains ont malheureusement été perçés au-delà de toute réparation possible.

Deux ans après sa mise en marché Kenner a introduit l'ennemi de Stretch Armstrong incidemment appelé (et très originalement) Stretch Monster, sorte de bibitte reptilienne verte dotée des mêmes propriétés élastiques que l'autre Stretch et rempli lui aussi de sirop de maïs.

Mais le principaux ennemis des deux personnages n'étaient pas l'un ou l'autre mais bien le temps et les conditions d'entreposage; deux éléments jouant malheureusement contre eux et qui ont rendu plus d'un Stretch parfaitement inutilisables. Juste bons pour les poubelles.


Cepandant il s'est trouvé un certain nombre de ces bonhommes qui ont pu survivre jusqu'à aujourd'hui et qui vont chercher, on peut certainement s'en douter, des prix assez considérables; de quelques centaines à quelques milliers de dollars, tout dépendant de la condition.

Le saviez-vous? Durant la période de production de ce jouet Kenner a été le plus gros acheteur de sirop de maïs des États-Unis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire