jeudi 23 septembre 2010

Ouch!

Ah les joyeuses journées de camping des années 70. Les petits Hibachi en fonte, l’odeur des briquettes qu’on allumait, le gros Chrysler Newport d'oncle Untel qui arrivait sur le terrain, les filles aux cheveux longs et leurs sandales de bois, du Robert Charlebois ou du CCR qui jouait plus loin, les clôtures fabriquées avec des bouchons de bouteilles de bière et aussi ces trucs, auquel tant de gens jouaient :
Les gens de ma génération se souviennent sûrement des tristement célèbres lawn darts? Ces dards, Jarts de leur vrai nom commercial, était un jeu d’adresse où il fallait lancer lesdits jarts dans un cerceau placé au sol à une certaine distance. L’ennui c’est qu’il s’agissait tout de même d’un jeu qui pouvait s’avérer dangereux si les jarts venaient en contact avec des idiots ou des idiots ayant un peu abusé d’alcool. Pourquoi? 
Voilà pourquoi. La pointe en fer était affilée en pointe afin de mieux planter dans le gazon. Et ça pouvait se ficher dans le sol avec une redoutable efficacité. L’affaire dans tout ça c’est que le jart conservait ses propriétés s’il tombait sur quelqu’un. C’est ce qui s’est produit en 1987, année où les jarts ont fait leur première victime, une jeune fille de sept ans.

Les jarts ont par la suite été interdits aux États-Unis dès 1988 et un an plus tard au Canada. Pour des raisons évidentes. Aujourd’hui ce jeu se vend encore mais il a évidemment été conçu différemment, de façon très sécuritaire sans aucun risque de blessure, à moins d’y accrocher une grenade. Toutefois, il est toujours possible d’en dénicher dans des ventes de garage ou marchés aux puces. À vos risques et périls, bien entendu.



Le saviez-vous? En 1987 seulement on a estimé que plus de 6,000 personnes se sont rendues dans les urgences en Amérique du Nord suites à des blessures infligées par des jarts.

6 commentaires:

  1. À chaque fois que j'y jouais quand j'habitait chez mes parents, je me comptais privilégié! Mes parents avaient encore la boite, le jeu s'appelant "Jarts".

    Maintenant c'est des bidules avec un poid à bout rond qui rebondit, pas fameux...

    RépondreEffacer
  2. Effectivement maintenant ils ont un bout rond mais faut pas oublier que l'original + bière + mauvais vizou avait souvent mené à des blessures relativement douloureuses.

    RépondreEffacer
  3. Quels souvenirs que ces Jarts! On s'est beaucoup amusés sans jamais avoir d'incidents malheureux.Dommage qu'ils aient été retirés du marché à cause de taouins irresponsables qui ne constituaient qu'une petite minorité.Je pousse peut-être un peu fort,mais c'est comme si on défendait l'usage de l'automobile à cause des ivrognes au volant,ou les ordinateurs à cause des pédophiles.

    RépondreEffacer
  4. En fait, j'aimais beaucoup mieux les bons vieux fers.

    RépondreEffacer