vendredi 10 septembre 2010

Prototypes de présentation

Il y a de cela bien longtemps, bien avant l’aventure du Studio Pluche que vous lisez en ce moment, j'avais ébauché quelques concepts pour la présentation d'un blogue qui devait s'intituler "Pénélope et moi" (Pénélope étant ma chatte). Loin du concept actuel, je voulais tout simplement écrire sur tout et sur rien, tout à la fois.

Mais à cette époque les services tels Blogger ou encore Wordpress, en étaient encore à leurs balbutiements et il se trouvait encore quantité de gens qui bloguaient en se servant d’un espace web et dont le contenu était versé via des logiciels dits FTP. C’était mon cas. Donc, pour faire une présentation agréable, j’avais concocté une image d’accueil sur laquelle les visiteurs devaient accessoirement cliquer pour accéder au contenu du blogue. Une fois entrés les gens pouvaient alors visiter selon leur gré soit le texte du jour ou consulter les archives. De ce fait, l’écran d’accueil et celui qui suivait devaient être différents. J’ai alors opté d’y aller avec un petit gag. D’abord, l’accueil lui-même :


On note ici une présentation soignée. Pénélope arbore un air félin distingué alors que j’affiche une tronche qui me donne presque un air simili-intello. Le boomerang et les losanges sont classiques des années 50 et la palette des couleurs a aussi été puisée dans le catalogue des couleurs de peinture les plus utilisées durant cette période. Pour accéder au blogue il ne suffisait que de cliquer sur l’image, ce qui menait à :


Faut en convenir, cette scène est beaucoup plus réaliste que la première. Je lis le journal, dos au visiteur en plus, et pour en rajouter, y’a Pénélope qui se lèche le trou de pet. Je n’aurais pas pu illustrer ainsi mon autre chatte parce qu’elle est beaucoup trop bacaisse pour ce genre d’exercice. Et puis elle est tellement trouillarde que même en dessin elle s’enfuirait se cacher. Aussi, lorsque j'ai fait le dessin de Pénélope pour la première image, cette dernière ne cessait de regarder sa représentation, comme s'il elle cherchait à en approuver toutes les étapes de réalisation.




Le saviez-vous? Un jour, et probablement parce qu’il n’avait rien de mieux à faire, le pape Innocent VIII a déclaré que les chats étaient des créatures diaboliques. On a donc tué une quantité épouvantable de minous en les brûlant. Ce faisant, la population de rats a explosé, ce qui aurait contribué à la propagation de la peste noire, laquelle a tué plus de 200 millions de personnes. Oups!



3 commentaires:

  1. j'adore le style rétro dans ces images!

    RépondreEffacer
  2. Chantal: Merci!

    Raptor: J'ai toujours aimé le genre rétro.

    RépondreEffacer