mercredi 29 septembre 2010

Molson en 1957


Qu'est-ce qu'il y a de plus caractéristique comme représentation des années 50 que le mari bien calé dans son fauteuil avec le journal et qui s'apprête à déguster une bonne bière? Ici en plus, nous avons en bonus le chien qui tient la pantoufle, la traditionnelle pipe ainsi que l'épouse qui admire le portrait à partir de ce que l’on assume être la cuisine. L'élément intéressant dans cette illustration, possiblement à l'aquarelle, est le slogan « Ah! une Molson complète le tableau!» auquel s’ajoute la main de l'homme qui sort carrément du cadre pour aller chercher la bouteille. Chapeau au(x) concepteur(s) pour ce p’tit clin d’œil.

Molson, bien entedu, se passe de présentation. Fondée en 1786 par John Molson la compagnie est la deuxième plus vieille au Canada après la Compagnie de la Baie d'Hudson. Fusionné aujourd'hui avec le brasseur américain Coors, le conglomérat Molson Coors Brewing Company est le cinquième plus gros brasseur au monde.

Entretemps, ce qui fait parler en septembre 1957 c’est évidemment la démission du premier ministre du Canada Louis St-Laurent, pour des raisons de santé. Dans les tavernes les paris vont bon train à savoir qui va le remplacer. Certains avancent le nom de Lester B. Pearson alors que d’autres penchent pour Walter Harris. (Réponse : Ce sera Pearson en 1958 mais il ne deviendra premier ministre qu’en 1963)



Le saviez-vous? C’est en septembre 1957, mois de parution de cette pub, que le sénateur Donat Raymond a vendu le Canadien de Montréal à la famille Molson, laquelle en est toujours propriétaire aujourd’hui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire