mercredi 22 décembre 2010

Excusez-moi mon brave...


Je me suis bien bidonné à gribouiller cette petite scène amusante où un ours se fait apostropher par un avocat en «droit animalier». J’ai eu un plaisir fou à donner à l'ours une bouille qui lui donne un p'tit air sceptique mais qui semble en même temps considérer la proposition de l’avocat. Il s’agit ici de crayon à mine 2B, tout simplement.




Le saviez-vous? L’ours polaire est le plus grand prédateur terrestre, pouvant mesurer plus de onze pieds (3,3m) et peser jusqu’à 1,700 livres (771kg).

1 commentaire:

  1. Le petit doigt relevé et l'air doux-dingue de l'avocat sont priceless.

    RépondreEffacer