dimanche 9 mai 2010

fons


Cette magnifique fontaine c’est dans le jardin du château Ramezay que je l’ai photographiée. Endroit magnifique à Montréal s’il en est un. Ce qui est fascinant avec ce jardin ce qu’il ne s’agit pas d’un jardin comme les jardins qu’on voit ici et là. Nenni. Celui-ci, sachez-le, est particulier et résolument unique puisqu’il est représentatif des jardins que l’on cultivait ici même à Montréal à l’époque de la Nouvelle-France. Évidemment vous allez me demander ce qu’il peut bien y avoir de différent entre un jardin contemporain, un jardin de la Nouvelle-France et le Jardin des merveilles, ah non, là je m’égare. Enfin.

Donc, lorsque Claude de Ramezay est arrivé ici en 1705, il a fait construire la demeure que l’on connaît sous le nom de château Ramezay mais qui évidemment n’a rien d’un château. C’est une belle demeure, certes, une demeure de noble même, mais certainement pas un château. Celui de Neuschwanstein en est un par contre, mais j’erre encore une fois sacrebleu. Et qui plus est, la tourelle qu’on voit aujourd’hui n’était même pas là, elle a été ajoutée en 1903, donc.

Revenons-en au jardin, si vous le voulez bien. Alors voilà, la demeure est construite et Claude fait aménager à l’arrière un jardin divisé en trois parties soit un potager, un verger et puis une autre partie qu’on pourrait qualifier d’agrément, parfaite pour de charmantes petites réceptions. Ce qu’on fait pousser là, et tout autour, est assez proche de ce que l’on cultivait dans le temps. La fontaine, parce qu’il s’agit bien du sujet d’aujourd’hui, pourrait certainement rappeler qu’à l’époque l’eau que l’on buvait provenait des puits.




Le saviez-vous? Le plus vieux jardin au monde à toujours occuper son emplacement original est le jardin Orto Botanico à Padoue en Italie dont la création remonte à 1545.

3 commentaires:

  1. Voilà, je m'installe dans ton nouveau blogue. Le signet est fait. Je te suit... en noir et blanc ;-)

    RépondreEffacer
  2. Nathalie : Encore une fois tu es aux premières loges d'une autre de mes nouveaux départs. Merci!

    Mario: Merci Mario.

    RépondreEffacer