vendredi 14 mai 2010

vitis


Il y a plusieurs années un photographe professionnel m’a un conseil; celui de regarder où les gens ne regardent pas. Ce petit conseil, apparemment anodin, était toutefois plein de bon sens. Exercer son œil à dénicher des choses qui passent pour la plupart du temps complètement inaperçues.

Au jardin des Roseraies du Jardin botanique, il a cette espèce de portique en fer forgé sur lequel des tiges de roses s'amusent comme des petites folles. La grande majorité des visiteurs qui passent dedans ne s’y arrêtent guère et ne prêtent aucune attention à la beauté de l’arrangement où les tiges végétales, telles des lierres, s’entremêlent et s’entortillent autour de ces autres tiges, métalliques celles-là et qui ensembles forment une composition que j’ai trouvé intéressante.



Le saviez-vous? La rose est une fleur qui peut facilement s’adapter à toutes sortes de conditions partout dans le monde. C’est pourquoi elle est considérée comme une fleur universelle. Les plus vieilles traces de roses connues proviennent de fossiles datés de 35 millions d’années et qui ont été trouvés au Colorado.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire