mardi 22 février 2011

Les livre-disques Disney

Lorsque j'étais gamin il était très rare de me voir à l'intérieur de la maison car je passais le plus clair de mon temps dehors. Même s'il pleuvait cela ne m'empêchait pas toujours de sortir puisque j'allais jouer sous le balcon mais bon, il y avait tout de même certaines occasions où je n'avais pas le choix de rentrer soit parce qu'il faisait un peu froid ou encore parce que le vent poussait la pluie même en-dessous. 

Une fois à l'intérieur j'avais de quoi me tenir occupé et l'une des de ces merveilleuses distractions était une invention assez ingénieuse: le livre-disque.  Pour ceux de ma  génération je vois déjà poindre dans les méandres de leur mémoire la lueur du souvenir et pour les plus jeunes c'est le gros point d'interrogation. Qu'était donc le livre-disque?

Le livre-disque était justement cela; un livre d'histoire assorti d'un disque de la taille d'un 45-tours mais se jouant à la vitesse 33. Le procédé était assez simple, on plaçait le disque dans le tourne-disque (que l'on définissait souvent comme un «pick-up») et qu’on faisait jouer. Sur ce disque une personne faisait la narration du livre et nous avisait du moment où il fallait tourner la page.




L'idée du livre-disque nous vient d'un certain Lucien Adès, lequel avait créé ce concept et qui avait commencé à le commercialiser en France au début des années 50. Faut dire que le bonhomme avait eu l'idée assez extraordinaire d'obtenir l'autorisation des studios Disney pour reproduire dans ses livres des adaptations de leurs films. Non seulement retrouvait-on des extraits des films en question mais encore la narration était assurée par des comédiens et comédiennes français, ajoutant de la valeur au produit.



J'ai eu un certain nombre de ces livre-disques et je me suis bien amusé à les écouter et réécouter durant mon enfance. Je les ai ensuite rangé quelque part sans ne plus y penser. Avec les déménagements j'ai un jour cru que je les avais perdus ou pire mis aux ordures par erreur. Vous savez comment c'est quand on déménage; on perd toujours tout un fourbi de trucs. C'est complètement par hasard il n'y pas très longtemps que je les ai retrouvés dans une boîte de cochonneries que je n'avais pas ouverte depuis un bon bout de temps. Voici ceux que j'ai retrouvés dans la boîte et le seul que je semble avoir perdu pour de bon est Les Musiciens de la ville de Brême.






Le saviez-vous? Un des livres-disque les plus populaires et les plus convoité est celui du Haunted Mansion, lequel a aussi été édité en format 33-tours.

8 commentaires:

  1. une de mes collections préférées, et ma fille adore ! le principe est excellent, avec clochette notamment qui indique quand tourner la page.

    J'ai commencé a rentrer toute la collec sur mon blog, avec meme des extraits quand mon disque n'est pas trop pourri

    RépondreEffacer
  2. C'est vrai que c'est une excellente collection. Je n'exclut pas transfèrer ma petite collection en digital et en partager certains extraits ici.

    Merci!

    Pluche

    RépondreEffacer
  3. A noter que Lucien Ades a meme été décoré du titre : Disney Legends, a titre posthume en 1997. Ce titre honorifique décerné par la société Disney est attribuée aux personnes qui ont fait avancer la boite ou qui ont participé à son succès ou à son expansion. (animateurs, chanteurs, acteurs ...)

    RépondreEffacer
  4. C'est un titre très bien mérité!

    Pluche

    RépondreEffacer
  5. j'ai teeeeeeellement écouté ces disques là! j'en avais quelques uns de ceux que tu as mis mais j'avais aussi natte d'or ("il est parti pour toujours, tu n'le reverra jamais, ha ha ha!"), le petit bonhomme de pain d'épice (cours, cours toujours! tu ne me ratrapp'ras jamais. je suis le p'tit bonhomme de pain d'épices!"), cendrillon, mary poppins, 1 des trois neveux de donald dont j'oublie le nom et dans lequel y avait un ours "qui buvait une orangeade....avec un-e pâilllllle". le petit chaperon rouge je ne me souviens pas de l,histoire mais la pochette m'a vraiment frappé quand je l'ai vu ici. j'avaiss oublié les étranges dessins. plus vieux, on s'amusait à les écouter pas à la bonne vitesse. la sorcière de natte d'or à perdu tout son sérieux à partir de ce jour là!

    RépondreEffacer
  6. Natte d'or j'ai pas connu. Je dirais même ne l'avoir jamais vu, c'est drôle hein? Pas plus que le p'tit bonhomme en pain d'épices. Cendrillon oui, mais j'étais un p'tit gars alors les trucs de filles ça m'intéressait pas tellement. Mary Poppins est une autre de ces histoires sur laquelle je n'ai jamais collé. Sais pas pourquoi.

    Ah, les trois neveux de Donald, ils sont Fifi, Riri et Loulou alors c'est un de ces trois-là. Pour tout dire j'ai toujours trouvé qu'on ne s'était jamais trop tordu les méninges pour trouver de bons noms pour les neveux de Donald qui s'appellent en anglais Huey, Dewey and Louie.

    Le petit hcaeron rouge m'a toujours étonné. De par sa présence dans mes disques. Aucun souvenir d'avoir demandé cette histoire. Ça devait être une prime-cadeau. Mais j'ai bien apprécié, même à un jeune âge, les illustrations du livre qui détonnaient sérieusement d'avec les autres.

    Puis quand vous dites que la pochette vous a frappé, c'est ça le pouvoir des images que je m'amuse parfois à raconter. On voit un truc et on est pas certain mais il y a quelque chose qui chicotte. Et puis au bout de quelques secondes ça débloque une porte en mémoire, puis une autre. C'est vraiment fort et ça montre tous ces trucs dont on se souvient de façon inconsciente.

    Merci pour votre commentaire chère inconnue (je voudrais vous appeler autrement mais je peux pas)... ;)

    Pluche

    RépondreEffacer
  7. salut on peut écouter certains de ces disques et meme d'autres sur raudiobook.com
    arth

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Et on peut aussi les écouter sur YouTube, simplement inscrire «livre-disque Disney» dans le champ de recherche. Mais bien entendu, la meilleure façon demeure toujours le bon vieux tourne-disque. :)

      Pluche

      Effacer