lundi 30 mai 2011

Le prof Bergman

Bon d'accord, je vous répèterai pas comment je trippais sur l'émission Cosmos: 1999 parce ça, vous le savez probablement déjà. Ce que je trouvais quand même assez dommage dans le temps c'est qu'il ne semblait jamais y avoir beaucoup de marchandise reliée à la série. Si Miracle Mart vendait les ceintures et le pistolet-laser ils ne vendaient pas les Aigles (véhicules de la série). Ceux-là par contre on pouvait les trouver chez Toy World, petite chaîne de magasin de jouets aujourd'hui disparue. Mais Toy World ne vendait pas la ceinture ni le pistolet-laser. C'était assez étrange en soi. Enfin.

Alors un jour comme ça, en 1976, on se retrouve aux Galeries d'Anjou et je m'arrange (hé hé) pour que l'on fasse un arrêt aux puits chez Toy World. Ce que j'aimais bien dans ce magasin c'est que chaque pouce carré était utilisé pour quelque chose et voilà ti-pas que mes yeux s'arrêtent sur quelque chose de surprenant: une figurine de Cosmos: 1999. Celle du prof Bergman, pour être plus précis. Est-ce qu'il y en aurait une du commandant Keonig? Ah, non. Y'a juste Bergman. Et pas cher pas cher en plus (quand on travaille pas y'a jamais rien de bien cher). alors je me suis retrouvé avec la figurine du prof Bergman. D'accord, c'est pas la figurine la plus excitante ni la plus explosive mais Bergman, malgré qu'il soit Bergman, était mon scientifique favori. Il avait cet esprit critique mais très ouvert à tout plein de théories.



La figurine était fabriquée par Mattel donc elle n'était pas très grande. De ce fait on ne pouvait pas le faire jouer avec l'homme de six millions ou encore G.I. Joe parce que ça aurait eu l'air con. Il aurait eu l'air d'un nabot. Le seul avec il pouvait s'agencer en genre, en nombre et en hauteur était Big Jim. En plus d'être pas trop grand Bergman avait le vilain défaut de pas ressembler à Bergman. Et de pas être trop flexible (il ne pouvait pas plier les coudes ni les genoux). Et je ne parlerai pas de ses horribles pantoufles oranges. Ouch!

Mais bon. Curieusement, le prof Bergman est resté, comme d'autres de mes bébelles, dans une boîte quelquonque. Il a pas trop souffert de son long séjour et n'a visiblement perdu que son communicateur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire