dimanche 15 août 2010

Shell en 1957


Tous les automobilistes savent que l’huile à moteur est nécessaire au bon fonctionnement de la voiture. Le rôle de cette huile est de garder les pièces mobiles bien lubrifiées et de les protéger contre la corrosion. Les additifs et détergents modernes quant à eux préviennent l’accumulation de crasse.

La publicité d’aujourd’hui date de 1957 (l'année du légendaire Chevrolet Bel Air) et vante les mérites de l'huile à moteur X-100 de la pétrolière Shell. Y’a bien des mythes concernant l’huile à moteur alors voyons un peu de quoi retourne cette pub et s’il faut tenir compte des arguments qu’on y retrouve.

Tout d’abord on ne portera pas attention à la mention «X-100» qui n’est rien d’autre qu’une marque de commerce. Ce qu’il faut noter dans le texte c’est que l’on présente cette huile comme ayant une viscosité qui s’adapte au moteur selon son état. Dans l’illustration on peut voir sur le dessus de la boîte la mention «10W30» ainsi que «SAE». Alors c’est quoi tout ça?

SAE veut dire Society of Automotive Engineers, une organisation qui fait permet de classer les huiles selon des barèmes bien établis. On fait donc passer l’huile dans un tube standardisé et on mesure le temps qu’elle prend pour se rendre d’un bout à l’autre. Le chiffre 30 indique que l’huile a pris 30 secondes. L’ennui c’est que la fluidité de l’huile change selon la température et le chiffre 30 ne représente que sa fluidité lorsqu’elle est chaude seulement. Mais si l’on doit démarrer la voiture par temps froid, comme nous y sommes habitués au Québec? Prenons un matin de janvier avec un -20 Celsius solide. À ce moment-là l’huile dans le moteur est plus épaisse et va se déplacer plus lentement. C’est pourquoi une huile multigrade procure une bonne viscosité par temps chaud et froid. Ce que l’on voit dans la pub est une huile de type 10W30. Le 30, on l’a vu représente la viscosité à chaud alors que le 10 quant à lui est la mesure de viscosité à froid. Le W veut tout simplement dire Winter. Mais est-ce que l’huile annoncée ici fait vraiment le travail que l’on prétend. La 10W30 est souvent un bon choix pour les véhicules qui opèrent par temps chaud, qui font ce qu’on appelle «stop and go» ou qui doivent remorquer de lourdes charges. La 5W30 est davantage formulée pour les climats froids mais n’est pas exactement indiquée pour les climats chauds ou pour la conduite en ville. Dans le cas qui nous intéresse ici, c’est bien gentil à Shell de recommander une huile mais dans la majorité des cas c’est toujours plus avisé de suivre les recommandations du fabricant de la voiture.

Pour ce qui est de la publicité, il est fascinant de constater qu'elle a été entièrement réalisée à la main. La photographie n'avait pas encore tout à fait remplacé les illustrateurs à ce moment et ceux-ci devaient accessoirement maîtriser l’art de reproduire toute chose que le client demandait.





Le saviez-vous? Les additifs d’huile à moteur sont généralement inutiles puisque ces mêmes additifs ont déjà été ajoutés par le fabricant d’huile. Rajouter des additifs supplémentaires risque de diluer l’huile et de rendre celle-ci moins efficace.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire