dimanche 1 août 2010

fornicationem

C’est l’heure où les édifices à bureaux, immenses clapiers éclairés au néon, commencent à se vider. Les gens en sortent, la tête qui tourbillonne encore dans la nuée des chiffres, des rapports, des agendas, des délais et autres labyrinthes bureaucratiques. Mallette à la main et téléphone dans l’autre les pas sont rapides. Ne faut pas manquer le bus, le métro ou le train. D’autres sont déjà dans leurs autos et pestent dans le trafic, prisonniers de ce pénitencier mobile urbain dans lequel ils se sont volontairement coffrés.

Au travers toute cette agitation y’a un type qui vagabonde d’un pas flou, caméra à la main et carrément oublieux de tout le tintamarre urbain autour. Ses yeux cherchent, observent et scrutent. Puis quelque chose a attiré son attention, il vise quelque chose, ajuste et appuie sur le déclencheur. Un passant fronce un sourcil et s’interroge sur ce qui vient d’être pris en photo. Ne voit-il pas sur ces édifices à logement l’amusant menuet que dansent les nuages et le Soleil?





Le saviez-vous? Le Soleil n’est pas jaune. En fait sa couleur exacte est #FFF5F2. Copiez-collez dans Google pour le voir de visu.

2 commentaires: