mardi 10 août 2010

Dunkin' Donuts


Pendant bien des années au Québec le mot «beigne» était invariablement synonyme de Dunkin' Donuts. Et des Dunkin' (comme on les appelait) il y en avait partout. Au sommet de sa popularité il se trouvait pas moins de 210 succursales dans la belle province. Par contre, ici comme ailleurs, la compétition s’est avérée de plus en plus ardue. Aux États-Unis Dunkin’ Donuts s’est retrouvé face à Krispy Kreme, Honey Dew Donuts et Winchell’s Donuts alors qu’au Canada il s’agit surtout de Tim Hortons. Aujourd’hui il ne se trouve plus qu’une poignée de Dunkin’ dont un se trouve à la Place Versailles.

Détail amusant, notez le vieux logo de la compagnie qui formait un cercle rappelant évidemment le beigne. Et visez un peu cette bagnole! Un morceau de robot à quiconque me dira de quelle voiture il s'agit.

Réponse: Un lecteur, Normand, a réussi à bien identifier la voiture qui se trouve être un Buick Le Sabre 1973. 5 miles au gallon, 6 avec le vent dans le dos. 





Le saviez-vous? Avant d’amorcer une brillante carrière d’humoriste, c’est dans un Dunkin’ Donuts de Brossard que Lise Dion travaillait.

9 commentaires:

  1. ça ressemble à une Chevrolet Caprice...

    RépondreEffacer
  2. J'ai un gros bouquin avec plein de pubs de voitures des années 70 et c'est maintenant que je pense vérifier dedans. Je vais voir ce que la Caprice avait l'air.

    RépondreEffacer
  3. Wikipédia peut être une bonne source d'information aussi :)

    RépondreEffacer
  4. Cette voiture était une Buick Le Sabre 1973.Voici un lien vers une photo de ce modèle:
    http://www.oldcarbrochures.com/static/NA/Buick/1973_Buick/1973BuickBrochure/1973%20Buick-22-23.html

    Normand

    RépondreEffacer
  5. Merci Normand, non seulement celà répond à la question de la voiture mais aussi de la date approximative de la photo.

    RépondreEffacer
  6. Pas étonnant que plusieurs ont confondu cette full size avec les autre divisions GM . Dans les années '70 elles ( bu-ik , chev, ponpon et olds ) , étaient tous sur le même frame . Même qu'a la fin ( '83 ) , la Parisienne était carrément un Caprice . ''1983 Pontiac Parisienne Brougham . First year that this car was sold in the US was Canadian only before, essentially a Caprice with Pontiac trim and Impala tail light cutout with different lenses ''

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'était bien connu dans le temps. Je me souviens même d'un vieux gag dans le magazine MAD des années 70 où l'on voyait les moteurs de Cadillac provenir de la chaîne d'assemblage de Chevrolet.

      Effacer
    2. oui ca s'est même poursuivit avec la Cimarron aka Cavalier

      Effacer