samedi 24 juillet 2010

stagnum


C’était un samedi matin d’automne, au début d’octobre. Délimité par les avenues Dunlop, Lajoie, Pratt et Van Horne, y’a un magnifique espace vert; le parc Pratt dont les terrains ont été acquis par la ville d’Outremont en 1929. Faut dire d’emblée que ce n’est pas un parc qu’on pourrait qualifier de très fonctionnel, dans le sens où il n’y a pas de jeux pour enfants ou même de carré de sable. C’est un parc d’agrément, de repos et de relaxation. Aménagé dans une pente il se trouve deux bassins d’eau qui sont alimentés de par un ruisseau qui prend sa source tout en haut et qui serpente au travers des sentiers avec ponceaux. Le bassin qu’on voit est celui d’en-bas et qui jouxte l’avenue Van-Horne. Pas rare d’y voir des canards y patauger. Ce jour-là par contre il n’y en avait point. Le bassin se remplissait plutôt des feuilles des nombreux arbres l’entourant.



Le saviez-vous? Au premier jour d’automne le Soleil est aligné très exactement entre le sud et le nord de la Terre. Le jour et la nuit ont alors la même durée. C’est ce que nous appelons l’équinoxe, du latin «aequus» et qui veut dire «égal».

2 commentaires:

  1. Salut Pluche,
    Dès que je l'ai vu en fin semaine dernière, je m'étais dite que je devrais te la commenté, alors voilà. Je la trouve intéressantes car les feuilles en premier plan nous transporte vers le fond de l'image, un peux comme sur un tapis ou un sentier où elles disparaissent pour laisser la place au refler.

    P.S. À force de la regarder, j'ai découvert que les feuilles en bas à gauche forme un hippocampe.

    RépondreEffacer
  2. Les feuilles mortes comme celà sont un peu comme les nuages, on peut y voir plein de formes intéressantes.

    RépondreEffacer