jeudi 13 janvier 2011

Histoire de pianos

Cette publicité, peinte sur le mur ouest de l’édifice au coin de Berri et Ste-Catherine, m’a donné un peu de fil à retordre. Si j’arrivais à lire « J. Donat », le nom de famille lui, m’était indéchiffrable. Une petite recherche dans le Lovell m’a permis de trouver réponse à l'énigme :

Partiellement.



Selon ce que j’ai pu apprendre en fouillant ailleurs, ce commerce était relié aux pianos mais pas en tant que fabriquant (les pages commerciale du Lovell n’ont pas de Langelier dans la section des constructeurs de pianos) mais était souvent associé aux pianos Pratte, compagnie qui figure bien dans cette catégorie. La Pratte Piano Company était bien connue depuis sa fondation en 1889 par Louis-Étienne-Napoléon Pratte, lequel fut aussi le fondateur, propriétaire et éditeur de la revue « L’art musical » (1896 à 1899).


J. Donat Langelier a commencé à faire des affaires en 1915 à Pointe-aux-Trembles pour ensuite migrer vers le centre-ville. Le commerce a fusionné avec Pratte Piano Co en 1926 (devenu propriété d’Antonio Pratte en 1911 lors du décès de son frère). La compagnie s’associa avec N. G. Valiquette en 1963 pour devenir Langelier-Valiquette Ltée. La compagnie n’existe plus aujourd’hui mais il y a encore, j'en suis certain, de nombreux foyers où l’on retrouve les fameux pianos et orgues Langelier.


Malheureusement l’enseigne peinte sur le mur (la photo du haut remonte à 2004) disparaît de plus en plus à chaque année. Elle se trouve malheureusement à être plombée par le soleil à longueur de jour en plus d’être fouettée par le vent, la pluie et la neige. À moins d’un effort pour la restaurer cette enseigne sera bientôt complètement effacée. 
L'immeuble, tel qu'il apparaissait dans les années 60. La grue que l'on voit prépare le terrain pour la construction de la station Berri. Sur le côté de l'immeuble on peut voir la publicité peinte, alors qu'elle était encore bien lisible.
 (Source: Archives de la Ville de Montréal - VM94-C291-15)
Emplacement de la publicité, angle Berri et Ste-Catherine.



Le saviez-vous? C’est à la Pratte Piano Company que l’on doit les d'harmoniums dits « à claviers transpositeurs », lesquels étaient destiné aux chapelles et aux églises. Ils ont aussi fabriqué des phonographes, nommés Prattephones.

34 commentaires:

  1. Je me rappel beaucoup de ce magasin et de mon grand père M. Langelier....il n'a malheureusement plus de survivant de cette famille car ma mère sa fille a Donat Langelier viens de décédé fin janvier 2012 a l'âge de 93 ans.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Et voilà il n'a pas beaucoup de souvenirs de notre grand-père.

      Effacer
    2. C'est pourquoi il faut s'efforcer de conserver notre histoire et de la gader bien vivante.

      Pluche

      Effacer
  2. C'est effectivement très malheureux. Il serait intéressant, j'en suis certain, d'en connaître davantage sur les souvenirs que vous avez de l'endroit.

    Merci!

    Pluche

    RépondreEffacer
  3. J'ai plusieurs rouleaux (1923) de Piano automatique avec le sceau de J.Donat Langelier dont l'adresse était 366 rue ste-Catherine Est. tél: 3426

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Effectivement, le 366 Sainte-Catherine est une autre adresse où logea l'entreprise. Tout à fait extraordinaire, au demeurant, que vous ayez des rouleaux en votre possession.

      Pluche

      Effacer
    2. En réalité, le 366 correspondait au 510 avant 1928. Les plans d'assurances incendies de l'époque indiquent le changement des adresses pour toute l'ancienne ville de Montréal. Le 358 correspond à l'emplacement actuelle de l'Édifice Archambault, soit le 500 Sainte-Catherine. L'immeuble du 510 à été construit en 1921 et Archambault s'y installa en 1929. L'immeuble de J. Donat Langelier n'avait que 5 étages à l'époque. Les 5 autres étages ont été construit entre 1926 et 1939.

      Effacer
    3. Les changements d'adresses ont été nécessaires au fil des ans en raison des nombreuses petites villes et villages qui s'annexaient à Montréal. Cela a permis d'uniformiser les adresses et aussi éviter des chevauchements inutiles.

      Pluche

      Effacer
  4. Je suis Accordeur de piano et je travaille avec M. Coulombe fils. Le père de M. Coulombe était le technicien en chef chez Langelier pour l'installation des mécanisme dans les piano mécanique a rouleau. Aujourd'hui nous restaurons les piano anciens et a l'occasion les piano langelier.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Vous me voyez très heureux de savoir qu'il se trouve encore des pianos Langelier et que vous faites partie de ceux qui les font revivre. Merci d'avoir partagé cette information.

      Pluche

      Effacer
    2. Je viens d'acheter un piano Langelier. Je viens tout juste de l'apporter chez moi! Pouvez-vous m'indiquer en quelle année le dernier piano Langelier a été produit?

      Effacer
  5. Ma mère est une Langelier. J. Donat était son oncle. Lorsque ma mère est devenue orpheline, il l'a accueillie chez lui à Outremont pendant un an. Vers l'âge de mes 4 ans, ma mère m'a emmené le visiter à son commerce rue Ste-Catherine. Son bureau était en haut. Nous avons pris un ascenseur piloté par un monsieur avec un seul bras. Un jour, son fils, pianiste de jazz est venu souper chez nous. Lorsqu'il est décédé en 1963, il y a eu une vente de liquidation des pianos et ma soeur aînée en a acheté un. Ce sont mes seuls souvenirs.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ce sont peut-être vos seuls souvenirs mais ils sont très appréciés et surtout très précieux. Je vous remercie sincèrement d'avoir bien voulu les partager ici.

      Pluche

      Effacer
    2. Ma mère était une des filles Langelier elle est décédé en janvier 2012 à l'âge de 93 ans. J'avais un piano Langelier mais ave les années et les déménagements ainsi que le besoin de manger celui-ci a été vendu. Je regrette de ne plus l'avoir.

      Effacer
  6. Mr. J. Donat Langelier ne fabriquait pas seulement des structures de piano. J'ai un orgue dont le meuble à été fabriqué par Langelier au début des années 1950. L'orgue possédait 2 claviers à l.origine, mais je l'ai modifié depuis.
    Copier/Coller le lien affiché plus bas pour le voir:

    http://forum.hauptwerk.com/viewtopic.php?f=21&t=11174

    Merci.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ben vous voyez, je ne savais même pas qu'il fabriquait aussi des orgues. Merci pour cette information ainsi que pour le lien!

      Pluche

      Effacer
    2. De rien.

      La plupart des orgues que M.Langelier fabriquait se retrouvaient pour la plupart dans des églises, ou salles de concert. La puissante de 300 Watts RMS (Véritable Watts du standard USA, beaucoup plus volumineux que les Watts du système japonnais), du modèle Connsonata 2C2 était assez puissante pour les prestations dans de grandes salles.

      Voici d'ailleurs un lien qui pointe vers l'histoire de église se situait mon actuel orgue Langelier Connsonata avant qu'il ne se retrouve finalement en vente chez Langelier-Valiquette Montréal, puis chez un particulier (M. Lamoureux), pour finalement aboutir chez moi :) Voir ce lien ici bas, (À noter: Une faute d'orthographe du modèle de l'orgue dans l'historique: Il s'agît bien de "Connsonata" avec 2 "N" et non "Consonata").

      http://www.repertoiredesorgues.qc.ca/ND-du-Mt-Carmel.php

      Merci.

      Effacer
  7. Correction: * "Voici d'ailleurs un lien qui pointe vers l'histoire de l'église où se situait mon actuel orgue..."

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Correction #2 "...La puissance de 300 Watts RMS...." et non la "puissante"... Désolé pour les fautes, j'étais un peu fatigué lors de la rédaction du message.

      Effacer
  8. J'ai un orgue Langelier, si ça intéresse quelqu'un.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Si vous désirez le vendre je vous suggère fortement le site Kijiji.ca. Vous pouvez même joindre des photos.

      Pluche

      Effacer
  9. Bonjour, ce serait dommage que cette publicité de Donat Langelier s'efface. Moi j'ai une photo de la publicité peinte de PIANO PRATTE (Antonio est mon arrière-grand-père) sur le mur de l'édifice rue Saint-Laurent au coin de la rue Bernard, que mon père a prise en 2001 (c’était à cet endroit l’ancienne manufacture de piano dans les années 1900). En 2001 on la voyait encore clairement. En regardant tantôt sur google map de mai 2015 j’ai constaté qu’elle n'y apparaissait plus. C’est donc qu’entre 2001 et aujourd'hui ils ont tout refait la brique de l’édifice et voilà .....disparu à jamais. Triste :(

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Vous avez entièrement raison. Il est très dommage de laisser ces peintures publicitaires s'effacer et disparaître car en même temps c'est un peu de nous aussi qui s'efface. Merci beaucoup de votre témoignage!

      Pluche

      Effacer
  10. moi j'ai un meuble radio à lampes de J Donat Langelier Limitée. Très beau meuble.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Vous devriez m'envoyer une photo que je pourrais rajouter à cet article.

      Pluche

      Effacer
  11. Bonjours jai un piano de cette compagnie il est vieux mais je ne sais pas d quelle annee , je voudrais le faire evaluer pour le vendre pouvez vous m aide svp!!!! Merci

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il me serait difficile de vous aider mais il se trouve sûrement un groupe au Québec qui se passionne pour ce genre de chose.

      Pluche

      Effacer
  12. Bonjour, Je fais des recherches concernant un gramophone identifié "Montréal LANGELIER Canada". Je reconnais très bien la calligraphie de Langelier. Il me semble presqu'évident que le gramophone Langelier soit "relié" à J.Donat Langelier. Sauriez-vous me fournir plus de renseignements? Merci de votre aide.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour, j'ai trouvé cette page qui, je crois, pourrais vous aider:

      http://www.phonotheque.org/Hist-Studios-Mtl/hist-studios-1900-1920.html

      Effacer
    2. Je viens d'acquerir un piano avec exactement le meme identifiant a l'avant. Jaimerais savoir son annee de fabrication

      Effacer
  13. Bonjour à Vous, je peux vous confirmer que J.Donat Langelier ne faisait vendaient pas uniquement des instruments de musique, mais également des radios, des meubles et tapis, repasseuses, moulins à laver, poèles, épluchoirs et malaxeurs, disques, rouleaux, bibelots et autres. J'ai une lettre de correspondance datée du 28 novembre 1944 et l'adresse est le 510 rue ste-Catherien Est. La manucature était située à 9090 rue St-Laurent.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Donc notre ami Donat avait un éventail élargi de marchandises diverses. C'est intéressant ça. Si vous pouviez me faire parvenir une numérisation de cette correspondance je pourrais l'inclure dans cet article.

      Pluche

      Effacer
  14. Bonjours à tous
    Mon grand-père François Audet etait le principal artisan chez Langelier rue Saint-Laurent. J'ai vu mon grand-père sculpter des pattes de piano Louis XVIV
    Si des personnes avaient des Photos de l'époque j'aimerai être avisé.
    andrepaille@hotmail.com
    André Paillé 74 ans
    Merci

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour monsieur Paillé, je vous remercie beaucoup de votre témoignage et vous invite à en laisser d'autres. Ça permet d'enjoliver cet article avec des renseignements supplémentaires et de permettre de reconnaître l'apport des artisans qui ont contribué à l'entreprise de M. Langelier.

      Pluche

      Effacer