jeudi 21 avril 2011

Ecole Ste-Jeanne d'Arc

L'autre jour je prenais l'autre jour des photos de l'école Ste-Jeanne D'Arc, située sur Chambly au nord d'Hochelaga, parce que mon grand-père et ma mère y ont fait leurs classes. Je faisais le tour comme ça lorsque je suis tombé sur un détail, plus ou moins visible, bien campé en haut de la porte d'entrée.

On y voit très clairement dans la pierre artificielle; Académie Laurier, 1914. Hum. Après quelques recherches, qui comprenait entre autres le bulletin de mon grand-père de 1930, j'y ai trouvé un détail amusant; l'école Ste-Jeanne d'Arc a porté le nom d'Académie Laurier de 1914 (année de construction) jusqu'en 1932. Les architectes furent les célèbres Louis-Alphonse Venne et Dalbé Viau et cette école fut leur première réalisation en tant qu'associés.
L'école, peu après sa construction.

En 1917, le bâtiment avait une entrée distincte pour les garçons sur Nicolet et les filles sur Chambly. Ma mère, qui a fréquenté cette école durant les années cinquante, m'a d'ailleurs confirmé qu'a cette époque encore, la séparation des sexes était toujours bel et bien en vigueur. C'est en 1931 que l'école a changé de nom pour devenir l'école Ste-Jeanne-D'arc. L'autre école Ste-Jeanne-D'Arc a été renommée de la Dauversière. Et, en 1989, la Ville de Montréal en remit la gestion de l'immeuble entre les mains des loisirs de Notre-Dame de l'Assomption qui en a fait un centre communautaire. Avec les années, l'école a certainement connu son lot de changements au point de vue architectural mais fort heureusement, certaines parties ont gardé leur cachet d'antan. Durant ma promenade j'en ai profité pour prendre quelques clichés à l'intérieur, avec la bénédiction du concierge.


Il faut noter ici le plancher de la classe fait en lattes de bois peinturées, les calorifères en fonte ainsi que le tableau noir. Selon ma mère, mis à part l'éclairage au néon et la fenestration, la classe est en tout point identique à ce qu'elle était dans les années cinquante.

Il en va de même pour les toilettes où l'on peut admirer ici le plancher de céramique avec ses petites pièces hexagonales, les cubicules en marbre ainsi que les portes en bois. Voilà certes des matériaux de construction que l'on ne retrouve plus dans les écoles contemporaines.

7 commentaires:

  1. Effectivement, j'ai fréquenté l'école en 1968 ( 1 ère année ) mon professeur était Mme Louise Lamontagne, de beau(x) souvenir(s).

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'ai fréquenté cette école de 1960 à 1965. Quels beaux souvenirs s'y rattache. Oui les filles d'un côté et les garçons de l'autre. Quand la cloche sonnait nous devions rester dans la position que nous étions et la 2e cloche nous allions nous mettre en rang.

      Effacer
    2. Ma mère m'a raconté celà, non sans un brin de nostalgie. C'est bien gentil à vous de nous partager également vos souvenirs!

      Pluche

      Effacer
  2. Je suis tellement contente de voir ces photos, j'ai fréquenté cette école 1960 à 1965. J'ai oublié le nom de la directrice mais j'ai eu comme institutrice Mlle Salvail. Les grandes escaliers pour aller dans les classes. Quand la cloche sonnait pour annoncer la fin de la récréation on devait arrêter de bouger et rester dans la position qu'on avait et à la 2e cloche on se mettait en rang pour entrer. Une année j'avais offert un poussin à une institutrice et elle m'avait tellement crier des bêtises ouf!!! Surtout que le poussin c'était une élève qui me l'avais donné.......... J'ai tellement de souvenirs qui me reviennent.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Si ce n'aurait été d'un déménagement dans un autre coin de la ville j'aurais également fréquenté cette école, quoiqu'à partir de 1972. Le truc de la cloche par contre je l'ai connu aussi, toujours en vigueur qu'il était, même quelques années plus tard. Merci d'avoir partagé vos souvenirs avec nous!

      Pluche

      Effacer
  3. Merci pour ce voyage dans le temps. J'ai fréquenté cette école une bonne partie de mon primaire soit de 1968 à 1972. Mes parents l'ont fréquenté également, chacun de leur côté, et 2 de mes sœurs y ont complété leur primaire. Suite à un déménagement, j'ai terminé mon primaire à l'école Adélard-Langevin. La salle de classe est identique à mon souvenir et les toilettes avec les portes battantes. Désolée d'apprendre que ce n'est plus une école, mais les choses changent...Merci encore.

    RépondreEffacer
  4. et bien moi j'ai fréquenté cette école de la 1ière à la 6ieme dans les années 40. Je me souviens du nom de plusieurs de mes prof: Mlle Fauteux - Limoges - Therrien...Que de bons souvenirs quand on a près de 80 ans et qu'on habite la ville de Québec maintenant! Gisèle

    RépondreEffacer