mercredi 29 juin 2011

Un bien triste départ

Ce n'est que dimanche passé que j'apprenais le décès de Gene Colan, un illustrateur de très grand talent issu du même moule que Jack Kirby et Jim Steranko. Colan est né dans le Bronx à New-York le 1er septembre 1926 et trois ans plus tard il dessinait tout ce qu'il voyait. C'est 1944, alors que la Seconde guerre faisait encore rage que Colan a commençé à illustrer des comics avec P-51B Mustang.

Il a bien tenté de s'enrôler dans le U.S. Marine Corps mais son père le tira de là, peut-être par l'oreille, puisqu'il était trop jeune. Quand il devint majeur il s'est en allé dans l'Army Air Corps mais à ce moment-là le brasier de la Seconde guerre était terminé alors on l'a envoyé aux Phillipines, avec les forces d'occupation.

Colan est revenu en 1946 et a commencé à travailler pour Timely Comics. C'était l'époque où un artiste qui voulait vendre son talent n'avait qu'à prendre un comics, regarder qui en était l'éditeur et de s'y rendre avec son portfolio. C'est exactement ce qu'a fait Colan avec Timely Comics et c'est comme ça qu'il fut embauché. C'est d'ailleurs là qu'il a rencontré le légendaire Stan Lee.

Colan était très habile pour travailler les ombres.
Au début des années 60 Colan est devenu l'un des artistes principaux de Marvel Comics illustrant alors toute une série de personnages dont Captain America, Doctor Strange ainsi que Daredevil, un superhéros auquel Colan a été étroitement lié. Toutefois, quand Marvel eut l'idée de lancer une série sur Dracula, Colan voulut absolument l'obtenir. Il dessina un modèle du personnage basé sur l'acteur Jack Palance et Stan Lee fut convaincu. Dracula devint alors l'un des personnages les plus associés à Colan.



On doit aussi à Colan la co-paternité du Falcon, premier héros d'origine afro-américaine ainsi qu'au personnage mi-humain mi-vampire Blade. Colan a continué d'illustrer, pour DC Comics entre autres où il s'attaqua à Detective Comics, Batman ainsi que Wonder Woman. En 2008, alors qu'il continuait toujours d'illustrer il fut hospitalisé pour des problèmes de foie et sa santé dégringola mais il récupéra suffisament pour reprendre le crayon, travaillant entre autres sur le #601 de Captain America pour lequel il reçut un prix Eisner. Il est décédé le 23 juin 2011. Décidément, le monde des comics vient de perdre un de ses plus grands illustrateurs.

Une des couvertures qui compte parmis mes préférées.

2 commentaires:

  1. Ah que de souvenir... ces comics ...
    Ceux que je lisais de lui ou d'autre auteurs :
    Captain america, les fantastic four, iroman, les vengeurs, hulk, batman et spiderman

    RépondreEffacer
  2. C'était une époque que j'aimais bien, où les comics étaient imprimés sur du papier quasi-journal et dont les couleurs étaient souvent mal fichues, mais c'est ce qui faisait leur charme.

    Pluche

    RépondreEffacer