samedi 2 juillet 2011

Les tapis BMK en 1953



Au début des années 50 les tapis sont devenus des articles plus abordables, non seulement en raison des coûts de fabrication réduits mais aussi en raison du pouvoir d'achat des gens qui grandissait. Les gens pouvaient alors garnir leur demeure avec quelque chose qui n'était auparavant que réservé aux gens en moyens.

Il faut dire que le tapis avait de quoi séduire puisqu'il ajoutait cette touche de luxe et de raffinement, sans compter tous les différents modèles et motifs. On ignorait toutefois que ces mêmes tapis, de par leur manque d'entretien ou de par les produits utilisés pour les nettoyer, seraient bientôt responsables de nombres de problèmes de santé comme le naphtalène (boules à mites). On découvrira durant les années 60 le syndrome Kawasaki, une maladie qui serait déclenchée par les produits chimiques contenus dans les nettoyeurs.

Parmi les qualités prétendues du tapis que l'on vante dans ctte publicité pour les tapis BMK de la compagnie Blackwood Morton, on mentionne que l'on mêle la laine avec d'autres brins sélectionnés afin de confectionner des tapis à l'épreuve des mites. Ah! Alors faites la connaissance de l'anthrène du bouillon blanc.

Bonjour!

Ce charmant petit insecte discret possède un estomac dans lequel se trouve une merveilleuse soupe chimique capable de réduire la laine en sucre de sorte que la bestiole bouffe du tapis comme un gamin de la barbe-à-papa. Il y a aussi une variété de Poisson d'argent que l'on nomme en anglais "firebrat" et qui aime se loger dans les sections chaudes des tapis, entre autres celles jouxtant un foyer ou autre source de chaleur et qui peut aussi manger à peu près n'importe quoi.

Un autre des gros problèmes que l'on ignorait probablement dans les années 50 était l'accumulation dans les tapis des substances cancérigènes contenues dans les cigarettes.  Et à cette époque, tout le monde et son chien fumait. Et comme les enfants passaient l'essentiel de leur temps à jouer sur le plancher alors les risques de développer des maladies comme le cancer du poumon étaient significativement plus élevées dans les maisonnées où l'on fumait.

Bien entendu plusieurs personnes passaient l'aspirateur régulièrement mais il s'est avéré dans une étude faite par des microbiologistes que l'aspirateur était l'un des cinq éléments d'une maison contenant la plus grande quantité de germes, partageant le podium avec le linge à vaisselle, la cuvette, la laveuse à linge et la poubelle de cuisine.

Blackwood Morton est une compagnie qui fut fondée à la fin du 19è siècle à Kilmarnock en Écosse (la même ville que le Johnnie Walker) et devint rapidement réputée pour la qualité de ses tapis. La compagnie semblait avoir des installations à Ste-Thérèse mais je n'ai pu encore trouver aucune information à ce sujet. Quant à l'usine située en Écosse, elle a cessé vraisemblablement ses opérations au début de 2005.





Le saviez-vous? Non seulement les premiers aspirateurs fonctionnaient au charbon, mais ils étaient si lourds qu'il fallait trois personnes pour les utiliser. 

2 commentaires:

  1. Je me rappelle l'usine BMW et sa grosse enseigne qui clignotait sur le côté ouest du boulevard Labelle. Si je me rappelle bien, c'était un peu passé la compagnie de plywood, dans le coin de la rue Blainville est.

    RépondreSupprimer
  2. L’usine BMK était située sur le Boulevard Labelle face au Boulevard René A. Robert a Ste-Thérèse, Québec. Maintenant c’est le centre d’achat Placé Élite.

    RépondreSupprimer