mercredi 28 septembre 2011

Le secret de Betty et Véronica


Durant les années 70 les comics étaient pour moi les Spider-Man, Hulk, Iron Man, Captain America et tous ceux-là mais j'avoue en toute sincérité que je ne dédaignais pas non plus les Archie. Les scénarios parfois un peu gnan-gnan et résolument simplistes faisaient changement des super-héros qui se tapochaient dessus. Par contre, malgré l'innocence des textes, il y avait un truc qui m'agaçait: ça puait le sexe tout plein mais jamais il ne se passait quoi que ce soit, même en sous-entendu.


Dans nombres d'histoires d'Archie tout demeuraient parfaitement platoniques même avec un étalage de chair parfois flagrant et des ados dont les hormones coursaient comme des F1 à chaque fois qu'ils voyaient une fille. Dan DeCarlo, avant de crayonner Archie, avait été un artiste pinup, donc un type qui ne dessinait que des filles à peu près nues. C'était populaire et ça se vendait plutôt bien. C'est donc pour ça que les filles dans Archie ont toujours cette physionomie si particulière, et assez similaire où toute les filles ont pratiquement le même type de corps et la même forme de visage; taille fine et gros nichons.

À un certain moment y'en a tout un tas qui se sont tannés de voir qu'il ne se passait jamais rien et qui ont décidé comme ça de dessiner eux-mêmes des bédés olé-olé mettant en vedette Betty et Véronica. C'était parfois même carrément porno. Les dessins étaient généralement mal torchés mais il arrivait que c'était assez bien fignolé. On s'est aussi demandé si DeCarlo lui-même n'aurait pas été tenté un jour de se laisser aller un peu. Question qui est restée sans réponse jusqu'au jour on l'on a découvert ce dessin:



Cette illustration a été fignolée avec amour par Dan DeCarlo lui-même. Sa signature apparaît près du pied gauche de Betty: DSD, pour Dan Salvator DeCarlo. En bas complètement, écrit à la mine, il ajoute: Mike, please no copies to anyone, DeCarlo ne voulant évidemment pas que ça se propage . Hé hé. C'est un gag à l'interne, évidemment, nullement destiné à quelquonque forme de publication, même pas en photocopie comme le demande DeCarlo, mais ça montre quand même le type lui-même était habité par la curiosité de voir ses personnages s'envoyer en l'air. Et il a même prit le temps d'encrer et de mettre en couleurs le bougre. 

Le dessin nous montre que non seulement Betty est une vraie blonde (les rideaux qui s'agencent avec le tapis)mais aussi que DeCarlo a fort probablement crayonné ça dans les années 70. Pour des raisons évidentes et laisse également penser (fantasmer pour certains) que Betty et Véronica étaient à voile et à vapeur. Toot-toot!!




1 commentaire: