dimanche 14 octobre 2012

Hôtel Ste-Marie au tournant du siècle



Déterminer à quelle endroit cette photo a été prise à été relativement facile. Et rapide. Le truc? le quatrième et dernier bâtiment, qui est incidemment le seul a avoir survécu. Vous le reconnaissez? Je le mentionne dans cet article où je parle de l'innondation de 1886.

Allez-y, je vais vous attendre ici.

Voilà, vous l'avez reconnu cet édifice? Il s'agit de la station de pompage Craig. On lui a donné ce nom parce que dans ce temps-là la rue St-Antoine s'appelait comme ca. Elle se terminait à De Lorimier où elle rejoingnait Notre-Dame.

Dater une photo d'époque est parfois un peu plus compliqué. Dans ce cas-ci je ne suis pas arrivé à déterminer l'année exacte quoique je suis arrivé à cerner une période relativement précise. Comment?

Avec le bâtiment sur le coin de la rue, celui où l'on affiche des publicités pour la bière Molson, Frontenac et Dow. Contrairement à ce qu'on pourrait penser il ne s'agit pas d'une taverne mais bien d'un hôtel. L'hôtel Ste-Marie, plus précisément. Le nom est partiellement visible sur la devanture. On peut y lire «Hôtel Ste....». Une consultation dans les Lovell m'a permis de constater que l'hôtel Ste-Marie, propirété d'un certain monsieur P.P. Raby, n'a eu pignon sur rue que de 1900 à 1910. Avant 1900 et après 1910 il n'y a aucun hôtel sur Craig. Curieux tout de même que l'hôtel ait été inscrit dans la liste alphabétique mais pas dans l'index des rues où les inscriptions sur la rue Craig ne se rendent pas jusqu'à De Lorimier. Enfin.



Le secteur a évidemment changé. La petite rue Erié, tout juste au nord de Craig existe encore aujourd'hui mais la rue Shaw a disparu, tout comme le poste de pompiers #8 qui se trouvait au coin de cette rue sur Craig. La partie ouest de la Canadian Rubber aussi y a goûté tout comme l'ancien hôtel Ste-Marie et les trois maisons voisines. Ces espaces étant aujourd'hui occupés par les piliers du pont Jacques-Cartier. A l'ouest on a précédé à une démolition massive du quartier Ville-Marie pour faire place d'abord à Radio-Canada et, plus tard, à l'autoroute Ville-Marie. Seule la vieille station de pompage est encore là. Ah, et la bière Molson itou! Voici maintenant de quoi a l'air l'endroit aujourd'hui.


Mise à jour (6.01.2014): Un lecteur m'a fait part de la mention Craig ouest, que l'on peut lire sur l'image du Lovell, ce qui aurait placé l'hôtel Ste-Marie beaucoup plus à l'ouest mais il s'agit d'une erreur de l'imprimeur et la faute revient ici au typographe qui tout simplement mit un W au lieu d'un E. En consultant ce même Lovell de 1905 dans la liste alphabétique des résidents, on peut y voir monsieur Raby et son hôtel, bien identifiés à l'adresse véritable, soit au 912 Craig est.

 

6 commentaires:

  1. Article très intéressant, comme toujours. Vous lire est constament un plaisir, peu importe le sujet.

    Anne-Marie

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup Anne-Marie!

    Pluche

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations pour votre oeil de lynx! Je connais bien la ville mais j'aurais eu bien du mal à replacer cet endroit juste en regardant la photo. Vous savez s'il reste encore des bâtiments de cette époque dans le coin?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, mais soyez assuré qu'il y a d'autres photos du genre qui représentent un sérieux défi. :)

      Pluche

      Supprimer
  4. seul problème, le Lovell précise 910-912 Craig OUEST, alors qu'on est sur Craig Est. 912 Craig Ouest donne a peu près au coin de Mansfield, si ce sont les mêmes adresses qu'aujourd'hui, et si l'est et l'ouest était invariablement par rapport au boul. St-Laurent comme aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'une intéressante observation mais la mention de Craig ouest est ici une erreur due à l'imprimeur Lovell. L'inscription de l'hôtel Ste-Marie sur la devanture est bel et bien visible sur la photo et l'emplacement est confirmé par les archives de la ville de Montréal et aussi sur le site de l'Université de Sherbrooke:

      http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/photos/273.html

      On peut d'ailleurs se rendre compte de l'erreur en parcourant le Lovell de 1905 où, incidemment, dans la section alphabétique, on peut voir que monsieur l'adresse de l'hôtel Ste-Marie se trouve à sa place, au 912 Craig ouest (anciennement 70-72 selon l'ancienne numérotation), comme en témoigne la page ici, colonne de droite vers le milieu, où est inscrit Raby, Philorome P.:

      http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/lovell/src/1905-1906/11.Alphabetical_directory/R/Ra/110643_1904-1906_2982.pdf

      Pluche

      Supprimer