mercredi 28 novembre 2012

nudus XVII


Ne regardez pas ça, ce n'est pas beau.

Ce n'est pas moi qui a dit ça. Une dame plutôt, au Musée des Beaux-Arts du Canada. Elle accompagnait un petit groupe de mômes qui devaient peut-être avoir neuf ou dix ans. 

Allez, qu'elle a répété sur un ton réitératif, c'est pas beau que j'ai dit, mettant l'emphase sur «pas beau». On regarde pas et on s'en va par là, s'activant à faire passer les enfants plus loin rapidement comme un agent de circulation qui fait passer des piétons sur la jaune.

J'ai eu envie. J'ai vraiment eu cette envie, celle d'aller la voir et, à défaut de lui mettre mon pied où je pense, lui demander pourquoi elle mettait autant d'efforts à «inculquer» aux enfants que le corps humain «ce n'est pas beau». Maudite belle perception qu'ils vont avoir du leur en grandissant. 

Je fais des photos de nu depuis un bon bout et durant toutes ces années j'ai vu passer devant ma lentille toute une abondance de corps différents. J'y ai vu des corps athlétiques, d'autres ayant enfanté et certains portant les blessures de guerres livrées à la maladie. Des corps qui avaient tous en commun cette beauté: celle de la vie et de ses passages obligés; ceux de l'amour, de la souffrance et du bonheur, aussi. 

Moments émouvants également, surtout en voyant une naissance. Naissance au figuré, où, en appercevant ses photos une dame plus âgée que moi a pleuré. Émue. Pour la première fois elle s'aimait telle qu'elle était. Elle avait grandi avec cette perception que son corps n'était pas beau. On a refait une autre session durant laquelle elle m'a confié ne jamais s'être sentie aussi forte que lorsque qu'elle était nue devant la caméra. Et le miroir aussi. J'aurais aimé, a t-elle dit, que l'on me montre l'aspect positif du corps lorsque j'étais plus jeune.

Ça m'a rappelé une certaine personne qui trimballait des enfants dans un musée.

2 commentaires:

  1. C'est un très beau texte, une image magnifique et une réflexion très intéressante que vous proposez aujourd'hui.

    RépondreEffacer
  2. Merci beaucoup, c'est très apprécié.

    Pluche

    RépondreEffacer