lundi 4 mars 2013

apis


Abeille prise durant une promenade nature. Photo pas exactement facile parce qu'autour de celle-ci il y avait plein d'autres qui butinaient tout autant. J'ai dû fait preuve de beaucoup de patience et de prudence pour obtenir la photo d'aujourd'hui, surtout que je ne possède pas de lentille macro comme tel. Les abeilles, comme celle-ci, ne dorment pratiquement jamais et travaillent continuellement jusqu'à un épuisement fatal. Les abeilles perçoivent l'environnement à raison de 300 images par secondes. Aussi, les abeilles ont une charge électrique positive alors que les plantes en ont une négative permettant aux deux espèces de communiquer entre elles. Certains experts avancent l'hypothèse que les ondes wi-fi et cellulaires pourraient perturber les abeilles au point où plusieurs perdraient leurs repères et mourraient sans avoir pu se reproduire. Toutefois, les dernières recherches effectuées concernant la disparition de colonies entières semblent pointer du doigt des pesticides chimiques qui sont utilisés à grande échelle. 
                  


Le miel que les abeilles produisent est en fait une régurgitation qu'elles déshydratent avec leurs ailes et ce dernier est non-périssable. Du miel vieux de 2000 ans a été trouvé et goûté par des archéologues. Et finalement, les abeilles sont responsables de plus du tiers des récoltes qui produisent la nourriture dont nous dépendons.

2 commentaires:

  1. Une bonne raison d'éliminer tout les réseau wi-fi . L'humain préfère tout ses i-machin et la bouffe d'astronaute au lieu de consommer ce qui est naturel et polénisé par les abeilles . Je rêve d'un monde ou les progrès de l'électronique aurait arreté aux années '70 .

    RépondreSupprimer
  2. La correlation entre les ondes wi-fi et les abeilles n'est pas unanime chez les scientifiques, par contre celle des pesticides semble obtenir un consensus beaucoup plus large. N'oublions pas que les pesticides n'affectent pas que les abeilles mais se rendent jusque dans nos assiettes. Quant aux progrès de l'électronique, il suffit de constater les grandes avancées dans le monde médical pour ne pas souhaiter que tout se soit arrêté dans les années 70.

    Pluche

    RépondreSupprimer