mercredi 22 février 2012

The Cannonball Run


J'ai vu ce film alors que j'en étais à mes dernières années au secondaire. Dans le temps la direction de l'école offrait des projections de films dans l'auditorium sur l'heure du midi pour la modique somme de cinquante sous. Il nous avait fallu deux dîners pour voir le film au complet.

Cannonball Run raconte l'histoire d'une course transcontinentale entre le Connecticut et la Californie où les participants peuvent utiliser le véhicule, la route de leur choix et à n'importe quelle vitesse. Le premier arrivé est évidemment le vainqueur. Ça peut sembler mince et invraisemblable comme scénario mais il n'en demeure pas moins que Cannonball Run est inspiré d'une véritable course (et parfaitement illégale), le  Cannonball Baker Sea-To-Shining-Sea Memorial Trophy Dash qui s'est tenue à quatre reprises, la dernière ayant eu lieu en 1979.

Tourné en 1980 le film est sorti au cinéma en juin 1981 avec toute une brochette de vedettes jouant les différents participants à cette course complètement déginglée. Et les méthodes qu'ils utilisent le sont tout autant. Voyons voir.


Voici l'ancien pilote de course J.J. McClure (Burt reynolds) et son mécanicien Victor Prinzi (Dom DeLuise) qui se trouve doublé de temps à autres par son alter-ego Captain Chaos. Les deux compères ont choisi de faire la course à bord d'une ambulance Dodge Tradesman évidemment modifiée. Ils seront aidés d'un «médecin» aux origines et compétences douteuses joué par Jack Elam. Le rôle de la malade revint à Farrah Fawcett.

 Le docteur en question. Penchez-vous et dites 33.

 La "malade", debout, visiblement dans une salle climatisée.

La "malade", couchée.

Le fait que Dean Martin soit pratiquement toujours avec un verre à la main n'est pas le fruit du hasard...

Voici un autre ancien pilote de course, Jamie Blake (Dean Martin) et son vieil ami Morris Fenderbaum (Sammy Davis Jr.). Les deux ont choisi de se faire passer pour deux prêtres conduisant une Ferrari 308 GTS.


Ces deux-là ont opté pour une Lamborghini Countach et des jumpsuits en Spandex munis d'une fermeture-éclair dans le milieu. Ceci permettant évidemment de le descendre autant dans le sud que requis pour se sortir d'éventuelles arrestations pour vitesse élevée. Les policiers cafouillent et laissent partir les deux filles. Ça marche presque tout le temps.

 Presque.



Voici l'équipe japonaise, Jackie Chan et Michael Hui. Ceux-ci conduisent une Subaru GL hatchback bourrée de gadgets de toutes sortes comme une vision de nuit, un turbo-propulseur hyper-puissant et autres babioles du genre. Et un lecteur VHS avec des cassettes de films de fesses. Histoire vraie.

C'est effectivement de la bière qu'ils emportent. C'était les années 70 à leur meilleur. Ou à leur pire. C'est selon.

Deux autres bons copains, Terry Bradshaw et Mel Tillis qui conduisent une voiture de stock-car.



Faites la connaissance de Seymour Goldfarb Jr. (Roger Moore), une type qui ne cesse de prétendre, à qui veut bien l'entendre, qu'il est l'acteur Roger Moore et qui, de surcroît, se prend pour James Bond. Sa voiture est une Aston Martin DB5.



Jamie Farr, connu pour M.A.S.H., joue ici un puissant Sheik, riche à craquer et qui conduit une Rolls-Royce Silver Shadow.


Sammy "Colgate" Davis Jr. et Jimmy the Greek (parce qu'il est Grec, on présume)

Faudra que j'essaie ce truc un jour.

Ça par contre...

Voilà pourquoi.


Personne ne pourra dire que Cannonball Run est un grand film (je me fie à Marc Cassivi là-dessus) et il a été calé par à peu près tous les critiques de films de l'époque mais il a tout de même été le sixième film ayant rapporté le plus au box-office en 1981. Cannonball Run ressemble à un film où une bande de copains, plusieurs des acteurs étaient de véritables amis dont Dean Martin et Sammy Davis Jr. du fameux Rat Pack, ont joué pour le simple plaisir de la chose. Le public visé, à moins que je ne me trompe, était les ados du temps, dont je faisais partie. Captain Chaos (Dom DeLuise) est à mon sens la véritable vedette du film et les séquences coupées que l'on voit durant le générique de la fin sont pratiquement aussi drôles que le film lui-même.


Comme je le disais plus haut, plusieurs acteurs de ce film étaient de vrais amis dans la vraie vie. C'est le cas de Dean Martin et Dom DeLuise, que voici dans un court sketch du Dean Martin Show à la fin des années 60. Le genre de truc qu'on ne pourrait pas voir même aujourd'hui à la télé. Notez toutefois la complicité des deux acteurs et comment ils brisent le "quatrième mur" dans ce segment.


Une ombre au tableau toutefois; durant le tournage en juin 1980 une cascadeuse, Heidi Von Beltz, fut grièvement blessée durant le tournage d'une scène. Heidi prenait place dans une voiture de cascade dont les ceintures de sauvetage ayant été enlevées, Heidi fut projetée violemment quand une camionnette, suite à une mauvaise manoeuvre, fonça dans sa voiture. si les autres occupants de la voiture s'en sont tirés avec des blessures mineures, Heidi quant à elle devint paraplégique. Une saga jusiciaire s'ensuivit quand aux responsabilités et dédomagements et ce n'est qu'en 1988 que la cour d'appel trancha en faveur de Hedi.

Le saviez-vous?

  • L'ambulance que conduit Reynolds et DeLuise fut réellement utilisée durant le  Cannonball Baker Sea-To-Shining-Sea Memorial Trophy Dash par le scénariste du film Brock Yates, alors journaliste automobile. Yates fit la course avec un véritable médecin, le docteur Lyell Royer et la femme de Brock, Pamela Reynolds joua le rôle de la «malade» sur la civière. Durant la course de 1978 la transmission de l'ambulance brisa à moins de cent kilomètres de la ligne d'arrivée.
  • L'Aston Martin DB5 utilisée par Roger Moore fut originalement utilisée dans les films Goldfinger et Thunderball. Ironiquement Moore, dans tous les films où il a personifié James Bond, n'a jamais conduit la fameuse Aston Martin. 
  • Curieusement, l'équipe japonaise est jouée par deux acteurs originaires de Hong Kong soit Michael Hui et le [maintenant] fameux Jackie Chan. bien que les deux personnages ne soient pas nommés dans le film il y a une scène de talk-show où l'hôte présente l'un des deux conducteurs comme Jackie Chan.
  • Chan a tellement aimé l'introduction de scènes manquées dans le générique de la fin qu'il a lui-même utilisé ce truc dans ses propres films plus tard.
  •  Durant la scène de bataille générale avec les motards on peut y voir Peter Fonda qui reprend son rôle de Easy Rider. Son copain dur-à-cuire n'est autre que le fameux cascadeur Robert Tessier. 
  • La Ferrari conduite par Dean Martin et Sammy davis Jr. appartenait au réalisateur Hal Needham. 
  •  Dans une scène au début du film on entend Burt Reynolds considérer utiliser une Trans-Am noire puis se ravise en disant que celà a déjà été fait. Ceci est évidemment une référence à Smokey and the Bandit, réalisé aussi par Hal Needham. 
  • Le film devait originalement en être un d'action dont l'acteur principal devait être Steve McQueen mais après la mort de McQueen on l'offrit à Reynolds et le film devint une comédie.
  •  Les scènes de l'ambulance sur la route ont été parmis les dernières à être tournées. Elles ont été réalisées dans un garage sombre où des techniciens faisaient bouger l'ambulance à la main. La pluie sur le pare-brise était simplement giclée à partir de boyaux. 
  • Le tournage dura 36 jours et Burt Reynolds reçut un cachet de $5 millions pour son rôle.
  •  Plusieurs acteurs de la distribution originale du film sont aujourd'hui décédés: Dom DeLuise, Farraw Fawcett, Dean Martin, Sammy Davis Jr., George Furth et Bert Convy.

  • Hal Needham devait toujours calculer près en triple le temps de tournage quand Dom DeLuise était sur le plateau parce qu'il faisait toujours rire toute l'équipe sans arrêt.

Et pour finir, une petite question-quiz: Qui a gagné la course dans le film?


5 commentaires:

  1. Je ne peux répondre à la question,puisque je n'ai pas vu le film.D'après tous les extraits que j'ai visionnés sur YouTube,The Cannonball Run me fait beaucoup penser à It's a mad,mad,mad,mad world,réalisé en 1963 par Stanley Kramer.Dans ce film,personne n'avait gagné...

    Normand

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais ce film avec Spencer Tracy. Mais dans Cannonball, il y eu un gagnant. Une gagnante. Enfin... :D

      Pluche

      Supprimer
  2. je crois que la course "Gumball 3000" est basé sur ce film.

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que c'est Adrienne Barbeau et la lambo noire qui remportent la course.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement ce sont les filles de la Lamborghini qui gagnent la course.

      Pluche

      Supprimer